Un test de la tondeuse autoportée Snapper 13/72

Vous avez effectué des modifications, noté des choses intéressantes, trouvé des petites astuces, ou tout simplement l'envie de parler ou de montrer des photos de votre engin ? celui avec les roues je veux dire... ;o)
Répondre
Avatar du membre
antoine
Messages : 41
Enregistré le : 02 juin 2012, 01:21
A remercié : 1 fois
Contact :

Un test de la tondeuse autoportée Snapper 13/72

Message par antoine »

Bonjour à tous,

Inspiré de l'article rédigé sur notre blog familial, je reprends en partie le test rédigé alors pour l'adapter ici.


Un billet sur une simple tondeuse, mais pourquoi donc ?
Parce qu’elle fait des wheeling ? Non.
Parce qu’elle a un design d’enfer ? Non.
Parce qu’elle est à essence et donc pollue ? Non, mais ça aurait pu…
Parce que ça pourrait bien en intéresser d’autres ? ah ben là, oui

Tout d'abord, comment donc en suis-je arrivé à vouloir acquérir une tondeuse Snapper ?
À la lecture de différents articles de ce super et instructif forum http://www.motoculture-jardin.com/forum/, grâce à l’aide ce certains de ses intervenants et avec l’avis de mon revendeur local (qui fait surtout des tondeuses Honda ou Snapper), j’ai opté pour la Snapper 13/72. La raison principale était le fait que c'est une tondeuse qui s'adapte parfaitement aux terrains irréguliers comme les miens (prairies, pelouse, pentes, trous/bosses). Son châssis mobile y trouve toute sa place, la visibilité doit être bonne pour passer dans des endroits improbables (elle l'est parfaitement avec le SN13/72, idem pour tous ceux de la série).

Moteur Briggs et Stratton de 13,5CV, largeur de coupe 72cm, mulching de série (pas besoin de bac de ramassage d’herbe, elle est broyée finement et reste sur place), châssis mobile (la tondeuse sur terrain inégal bouge, mais la lame reste horizontale), facilité de levage pour lavage et entretien de la lame, design particulier très pratique pour une bonne visibilité, conception très rustique (pas d’électronique ni d’électrique superflu), sécurités mécaniques (idem, pas d’électronique ici encore)… Bref, c’est le genre de modèle bâti pour durer. Comme je les aime.

Avantages en version détaillée :
  • Largeur de coupe 72cm

La largeur de coupe = largeur de la tondeuse, pratique quand on longe un mur… Bon, en réalité, les roues sont quand même plus large, mais c’est mieux que le modèle en dessous (12/63) qui faisait 63cm. Et là le diamètre de la lame est de toute façon aussi inférieur de peu de cm à celui du plateau de coupe.
  • Moteur 13,5CV

D’après mon revendeur, les 13,5CV tiennent mieux les 72cm que le modèle 12CV (qui existe aussi avec 72cm de largeur de coupe). Existent aujourd'hui des modèles à 17CV pour 84cm de coupe... on passe moins partout, mais la puissance semble là.
  • Modèle "rustique"
Tout est mécanique, pas d’électronique, pas de circuits électriques superflus (genre phares, tableau de bord de la mort,…). Cela limite donc d’autant les risques de pannes. Mon revendeur me disait que beaucoup de retours, hors pb mécanique, provenaient de circuits HS. Sur ce modèle, pas de soucis de ce côté-ci du coup.
  • Mulching
Raaaaaah, finie la corvée de ramassage, pas besoin non plus de stocker l’herbe coupée quelque part… De plus, l’herbe ainsi coupée finement enrichit la terre en se décomposant. Bon, ça, c’est le tableau idyllique. Si l’herbe est trop haute, très dense, comme l’herbe coupée n’est pas éjectée, mais tourne dans le carter de la lame, il y a trop d’herbes humides, et cela fait des bourrages et l’engin peut caler. Il faut alors redémarrer, faire une marche arrière, et repartir… Voire, dans les cas difficiles, lever la bête pour débloquer la lame. Plus généralement, moteur éteint (ce qui est le cas dès qu'on se lève du siège), un passage de la main dans le plateau de coupe (là où se trouve la lame) pour débourrer suffit.
À trop insister, cela use prématurément la courroie en caoutchouc qui entraîne la lame et il faut alors la changer (une trentaine d'euros, facile à faire soi-même, une fois compris comment faire passer la courroie :ugeek: ). Il faut donc veiller à ce que la lame soit correctement affûtée, aiguisée. Cela économise pas mal de puissance, courroie, essence, énergie. Le fait, dans les herbes hautes, de mettre la lame dans la position la plus haute (pos.5), permet de moins abuser ce cette gentille courroie, quitte à refaire ensuite un passage la tonte suivante à la position habituelle (pos.4 au Bief, je ne descends jamais en dessous personnellement.).
.
  • Chassis mobile
C’est une drôle de sensation quand on passe sur un trou, ou que le terrain part un peu en vrille, on bouge dans tous les sens, mais la lame elle, imperturbable, reste bien droite, horizontale et poursuit son job. Le principe est simple, mécanique, et très efficace. Une bombe pour les terrains accidentés ! Mon revendeur n’en revenait pas lors des premiers essais à l’atelier. De plus, avec ses gros pneus, et ce châssis particulier, le Snapper offre une très très bonne adhérence sur terrain pentu et même humide. Il pleuvait lors des essais.
Cela dit, depuis son achat, j'ai tout de même remplacé les pneus arrière par des pneus agraires, c'est tout de même carrément plus efficace, et cela économise aussi du carburant grâce à une bien meilleure accroche.
  • Wheeling
Bon, lever l’engin n’est pas quelque chose de si facile que sur le papier. Il est assez simple à lever, une grosse partie du poids se situant sur l’arrière, mais il y a une sorte de cap qu’il faut passer, avant la verticale, pour le mettre sur des pieds parallèles situés sur l’arrière, et là, il faut pousser un bon coup quand même. Prout ! Après, ça va tout seul et l’engin est très stable, même sur sol en herbe. Du coup, il est très facile de nettoyer toute la mécanique de coupe !!!!!!! ou d’assurer l’entretien de la lame, la changer, … Je ne sais pas si je pourrais le faire encore à 70 ans, mais on verra d'ici là.
  • Vitesses automatiques et progressives
Pour avancer, c’est simple, mais étrange quand on est habitué à la voiture… Car on utilise pas ses pieds pour accélérer/avancer. C'est très pratique et reposant sur grand terrain, on n’a pas à appuyer sur la pédale d'accélérateur (forcément, il n'y en a pas :lol: :roll: ). Une manette des gaz à gauche, lent, moyen, rapide, starter. On choisit en fonction de ce que l’on veut, on peut changer en cours d’utilisation. Pour les vitesses, il y a une manette située à droite du conducteur. On passe la première par exemple, on lâche le frein/embrayage, c’est la même pédale, et hop, ça avance tout seul, pas de pédale d’accélérateur. On veut aller plus vite ? Il suffit simplement, tout en roulant, de tirer ou de pousser le levier de vitesse pour tendre ou détendre le câble d’accélération vers les vitesses 2, 3, 4 ou 5. On peut aussi s’arrêter pour modifier la vitesse en freinant-embrayant sur la pédale si on ne veut pas modifier sa vitesse sans s’arrêter. Une fois le pli pris, c’est très efficace et ça ne pose aucun souci à l’utilisation. Évidemment, il y a une marche arrière, coupe en théorie impossible en arrière, une sécurité mécanique bloque la lame, mais on peut la contourner si nécessaire en levant le pied légèrement pour que la lame ne remonte pas, mais suffisamment pour que la sécurité débloque la voie vers la vitesse arrière pour le levier de vitesse, ou tout simplement écarter manuellement ce loquet de sécurité tout en enclenchant la marche arrière sans lever le pied de la pédale de la lame. Les propriétaires de Snapper de ce modèle me comprendront... enfin j'espère. :?
  • Sécurités
Si on se lève, le moteur se coupe (un capteur électrique très simple se trouve en dessous du siège réglable, se débranche tout aussi facilement pour ceux qui ont envie de voir leur tondeuse poursuivre leur chemin sans eux dessus. Eh oui ! sans pédale d'accélérateur, c'est faisable :D !), pas de coupe possible en arrière (en théorie), une pédale pour enclencher la mise en route de la lame, on lâche la pédale, la lame s’arrête à peu près net. :o

Bref, voilà, ça vaut cher (les prix se trouvent sur le net ), mais en terme d’utilisation, c’est vraiment très agréable. On regrettera le bruit (le moteur n’étant pas protégé par un carénage), car on est à plus de 100db, le casque s'IMPOSE, mais son design très Mario Kart, qui plaît beaucoup aux enfants (et à moi ), qui offre une très bonne visibilité sur le devant, les côtés et l’arrière, et son efficacité, font que je ne regrette pas du tout l’investissement.

C'est un modèle très robuste, supporte les coups et chocs contre des obstacles, la mécanique est simple et très efficace. Et le tout est rouge Ferrari.
Guimba
Messages : 12
Enregistré le : 19 mars 2014, 06:33

Re: Un test de la tondeuse autoportée Snapper 13/72

Message par Guimba »

Bonjour et merci pour vos riches et précises informations. Pourriez-vous me dire si les nouveaux SNAPPER rider type RX17533H référence : BZRX17533H, moteur B&S 4175 OHV INTEK-AVS ont les mêmes performences (surtout en pente) que le SN 17/84 (même moteur je crois)? En effet les prix sont comparables. Je suis surtout intéressé par le côté "rustique" donc fiable de la machine + les performances en pente. Enfin je ne sais pas si les nouveaux modèles sont équipés en série du kit mulching. J'ai bien pris note qu'il me faudrait des roues arrières de type agricole.
NB j'ai trouvé un site internet italien qui vend les deux modèles (est-ce que le "old type" comme ils l'appellent se fait toujours ou est-ce du déstockage?). Deux sites français proposent également les deux modèles.
Merci pour vos réponses.
Guimba
Whcola012
Messages : 6
Enregistré le : 02 mars 2014, 08:25

Re: Un test de la tondeuse autoportée Snapper 13/72

Message par Whcola012 »

Bonjour,
Les nouveaux modèles ont l'air rustiques, mais c'est tout. Les anciens sont bien plus robustes. Le coté positif c'est l'utilisation bien plus agréable du nouveau modèle.
Pour le dressage vertical, bon courage ! Le mulching est inclus sur le nouveau, mais attention au prix du collecteur de ramassage.
Pour les performance en pente, je ne suis pas sûr que la version hydro soit la meilleur, ils ont sorti une version à galet de friction comme l'ancien.
Plus d'articulation à la moitié de la machine, mais un essieu comme sur une autoportée ordinaire. Seule la coupe "HicVac" reste.

Je pense que l'on va encore trouver l'ancien modèle pendant quelque temps...

Essayez de vous rendre chez un agent pour le voir.
Guimba
Messages : 12
Enregistré le : 19 mars 2014, 06:33

Re: Un test de la tondeuse autoportée Snapper 13/72

Message par Guimba »

Merci pour votre réponse. En effet je crois que les "old style" ont encore de beaux jours. J'ai trouvé un vendeur mais qui n'a pas l'air au top (il me dit par exemple qu'il n'y a pas une grande différence entre les moteurs 13.5cv et 17.5cv... je suis sceptique). Sachant que j'ai un terrain en pente, logiquement (avec des pneus agricoles) je devrais être plus à l'aise avec un 17.5cv qu'avec un 13.5ch? Qu'en pensez-vous ?
- Enfin je m'interroge sur la lubrification des deux moteurs. Le 17.5 cv est lubrifié sous pression, donc a une pompe à huile. Qu'en est-il du 13.5cv ?
- dernier point : le kit "mulching" est-il indispensable (il semble de série sur le 13.5cv et en option sur le 17.5cv)
C'est que cet investissement est pour au moins 10 ans, j'espère.
Merci pour votre réponse
Guimba
Whcola012
Messages : 6
Enregistré le : 02 mars 2014, 08:25

Re: Un test de la tondeuse autoportée Snapper 13/72

Message par Whcola012 »

En effet la différence de puissance n'est fulgurante. Le 28" est plus polyvalent, surtout sur des terrains vallonnés.
Pour le kit mulching voyez avec votre vendeur.
Un snapper entretenu a une durée de vie bien au delà des dix ans.
Je vous ferais parvenir les liens des vues éclatées des deux moteurs.
Guimba
Messages : 12
Enregistré le : 19 mars 2014, 06:33

Re: Un test de la tondeuse autoportée Snapper 13/72

Message par Guimba »

Merci pour vos conseils. Donc je vais opter pour le 28" avec moteur de 13.5cv puisqu'il passe partout (et qu'il coûte 300€ de moins que le 17/84). Il est équipé du mulching avec lame Ninja. Je monterai des pneus agricoles pour être à l'aise.
Encore tous mes remerciements.
.
snapper39
Messages : 1
Enregistré le : 19 avr. 2017, 17:15

Re: Un test de la tondeuse autoportée Snapper 13/72

Message par snapper39 »

Bonjour, je n'avais pas vu ce forum avant d'acheter ... je viens donc d'acheter un snapper 84 cm de largeur de coupe, avec moteur 12,5 cv ... ça m'inquiète un peu car ici on ne parle que de 13,5 cv pour 72 cm ou 17,5 cv pour 84 cm. Est ce que j'ai acheté un faux snapper ? est ce que 84 cm pour 12,5 cv sera suffisant ? pannes rapides possible ... ? Et la lame ninja est en option ... donc je ne sais pas quel type de lame je vais recevoir ( ha si ... il est dit que c'est une lame soufflante ... c'est quoi cette affaire ? ) merci pour vos commentaires
Avatar du membre
ballerini
Messages : 6
Enregistré le : 27 juin 2017, 16:51
Localisation : Nassogne
Contact :

Re: Un test de la tondeuse autoportée Snapper 13/72

Message par ballerini »

snapper39 a écrit : 19 avr. 2017, 17:20 Bonjour, je n'avais pas vu ce forum avant d'acheter ... je viens donc d'acheter un snapper 84 cm de largeur de coupe, avec moteur 12,5 cv ... ça m'inquiète un peu car ici on ne parle que de 13,5 cv pour 72 cm ou 17,5 cv pour 84 cm. Est ce que j'ai acheté un faux snapper ? est ce que 84 cm pour 12,5 cv sera suffisant ? pannes rapides possible ... ? Et la lame ninja est en option ... donc je ne sais pas quel type de lame je vais recevoir ( ha si ... il est dit que c'est une lame soufflante ... c'est quoi cette affaire ? ) merci pour vos commentaires
Bjr moi j'ai un snapper 10cv il passe partout,j'ai une lame de 63cm le carter fait 66cm pour le 2003 sinon l'autre c'est un des années 1980 carter 84cm moteur 12cv. Image Pour votre lame soufflante il s'agit d'une lame avec déflecteur, vous avez ses pièces fixer sur l'extrémité de votre lame Image sa sert à éjecter l'herbe du carter pour faciliter le ramassage si vous utilisé un bac.

Vidéo levage du snapper pour l'entretien https://www.youtube.com/watch?v=yDGSSrU615M
Video articulation du snapper https://www.youtube.com/watch?v=THdrSaDTw8Y
Répondre